La consommation du vin blanc donne mal à la tête : la vraie explication

Posted by on Déc 4, 2017 in France |

Après une soirée bien arrosée, vous avez souvent la sensation d’avoir un douloureux mal de tête. Si vous avez bu du vin blanc, la raison est bien connue, en un mot « les sulfites » sont les principales agents causant ce malaise. Est-ce que ce constat est toujours vrai ? D’où viennent ces sulfites présentes dans le vin blanc ? Et à quoi servent-ils ?

 

Origine des sulfites

Comme nous a bien informé le propriétaire du négoce en vin Raphaël Michel, Les Sulfites présents surtout dans le vin rosé et blanc, ce sont des composantes nécessaires pour le bon équilibre du vin, mais surtout pour sa conservation. En effet, tout a commencé au 16 ème siècle, quand des marchand de vins hollandais se sont aperçus qu’en mettant une mèche de soufre dans leurs tonneaux de vin, ces derniers deviennent plus stable et ils  peuvent les garder plus longtemps lors de leur voyage. Provenant du soufre, le sulfite est un composant d’origine volcanique, mais qui peut-être aussi produit synthétiquement. Les sulfites sont utilisés essentiellement comme conservateur dans l’industrie alimentaire. Cinq siècles, plus tard les vignerons utilisent encore cette substance chimique, comme seul et meilleur moyen de conserver le vin, d’éviter évidemment que ce dernier ne tourne au vinaigre ou qu’il se dégrade trop vite.

Ajouter du soufre bonne ou mauvaise pratique

Selon le propriétaire du grand négoce en vins, le Raphaël Michel, qui nous a éclaire sur le sujet, « Il faut tout d’abord savoir que le raisin, quel que soit le cépage, produit naturellement des sulfites. Donc quelle que soit la couleur du vin, blanc, rouge ou rosé, tous les vins contiennent du sulfure. Mais seule la dose qui est ajoutée lors de la vinification qui diffère.

On rajoute du sulfite surtout dans le vin blanc et vin rosé. Vu que dans ces derniers ont plus de sucre que le vin rouge, et pour éviter que les sucres qui non pas été transformés durant la fermentation, repartent une deuxième fois en fermentation dans la bouteille, le producteur rajoute du sulfite.

Malgré que cette pratique est à bannir, mais elle n’affecte en aucun cas la qualité du vin, ni pour le blanc ni pour le rosé.

Par contre, les vins à bulles et les vins contenant un grand degré d’alcool, sont moins sujets à la deuxième fermentation.


Faut-il délaisser le vin blanc au profit du vin rouge ?

C’est tout à fait faux, le vin blanc comme le vin rouge, à ses avantages. Si le vin rouge, est bénéfique pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires avec ses propriétés antioxydantes, le vin blanc possède des propriétés diurétiques et riche en vitamines comme la vitamine B, mais encore en silice et en calcium.

Toutefois, certaines personnes sont sensibles au soufre, ils doivent éviter de boire du vin blanc et de prendre plutôt un verre de vin rouge.

Et pour le mal de tête, ça dépend du nombre de verres d’alcool ingéré. L’idéal est de prendre un verre de vin suivi par un verre d’eau pour éviter la déshydratation.

Choisir entre un vin rouge, blanc ou rosé reste une question personnelle de goût, mais quel que soit votre choix, il faut boire avec modération.

 

Read More

Assurance habitation: avantage et critères de sélection

Posted by on Nov 30, 2017 in Economie |

 

Vous venez d’acheter un nouveau logement et vous souhaitez le protéger de tout sinistre ? Vous êtes à la recherche d’un bon contrat d’assurances habitation garantissant à la fois la protection de votre habitat et à une cotisation très étudiée ? Vous hésitez encore entre garantie responsabilité civile et une assurance contre les catastrophes naturelles ? Vous aimez savoir davantage sur le fonctionnement de remboursement des assurances de logement ? Lisez attentivement notre article et ayez des réponses claires et précises à toutes vos interrogations.

 

Que faire pour bien choisir son contrat d’assurance habitation?

Les contrats d’assurances dédiés aux logements servent à protéger vos biens mobiliers et vos équipements de valeur, de tous dommages pouvant survenir au quotidien.

Sûr, fiable et sur-mesure, un contrat d’assurances habitation vous propose tout un éventail de solutions pour vous simplifier la vie.

 

« Pour protéger son logement de tous les risques qu’il encourt et afin d’assurer votre tranquillité, il ne suffit pas de s’adresser à un assureur de renommée et de souscrire à un contrat d’assurances, mais il faut aussi être le plus précis possible pour pouvoir anticiper les indemnisations qui ne vous correspondent pas. » Explique monsieur Salustro Reydel, le dirigeant de l’entreprise de courtage en assurance, Filiassur.

 

« Alors, ce que je vous conseille c’est de prendre le temps qu’il vous faut pour évaluer vos biens à l’intérieur comme à l’extérieur de votre logement pour être le mieux remboursé possible en cas de sinistre et d’évaluer un bon nombre de contrats de plusieurs organismes. » Conseille le dirigeant de Filiassur, la société Française spécialisée dans le domaine de courtage et de prévoyance.

 

À chaque situation, sa formule Assurance Habitation

 

En fonction de vos besoins et de votre budget déterminé, il vous sera proposé différents types de contrat: les garanties de base et les garanties complémentaires.

Ce qui compte, c’est de savoir à vous de déterminer le contrat qui sera le plus approprié à votre logement et à votre situation ( type de logement, nombre de pièces, membres de famille…).

 

Généralement, les garanties de bases ont les suivantes :

  • La responsabilité civile
  • L’incendie et l’explosion
  • Les dégâts des eaux
  • Le vol et le vandalisme
  • Le ris de vitres
  • Les catastrophes naturelles
  • Les tempêtes
  • Protection juridique expropriation-nuisances
  • Dommages électriques
  • Assistances en cas de sinistre
  • Les actes de terrorisme ou attentats…

 

 

 

 

 

 

 

Read More

Auchan lance une nouvelle enseigne bio

Posted by on Nov 14, 2017 in Economie |

La marque de grande distribution,Auchan, a annoncé l’ouverture de son premier magasin Bio qui proposera plus de 4200 références bio, dont la majorité, à 85 %, est d’origine France. Auchan, réclame sa part du gâteau du marché bio, face à la concurrence de Carrefour Bio et Naturalia les magasins bio du groupe Casino, avec un marché qui a marqué une nette progression réalisant en 2016, 7.14 milliards d’euros contre 5.9 en 2015. Le groupe nordiste compte viser haut avec son premier magasin qui ouvrira dans la région Marquette lez Lille.

 

Auchan bio à Lille

Sur une surface de 450 mètres carrés, Auchan compte concurrencer les 1100 magasins bio déjà présent en France. Selon les dernières statistiques, les grandes et moyennes surfaces forment 45 % du marché du bio en France, alors que les magasins spécialisés ne réalisent que 37 %. Face à cette effervescence sur le nouveau concept le président exécutif d’Auchan reste confiant, « Ce premier magasin est surtout pour expérimenter et tâter le terrain, d’ici 18 mois nous devrions avoir les premiers avis et les retours des clients » explique Patrick Espasa responsable chez Auchan.

La concurrence dans la vente des produits bio

En 2013, Carrefour a déjà lancé 15 magasins spécialisés dans la vente de produits bio. Le groupe de Jean-Charles Naouri, a racheté la marque Naturalia en 2008, avec ses 150 magasins, le groupe a mis la barre très haute. Même si, Auchan s’est lancé un peu tard par rapport aux groupes concurrents, Auchan connaît déjà un rayon sur le bio. Puisque l’enseigne s’est lancé à la commercialisation des produits portant le label bio depuis les années 90, surtout les légumes, les fruits, et même de la viande. Mais encore l’enseigne a lancé depuis les années 2000, leurs premiers produits bio de leur propre marque, qui représente 6 % du chiffre d’affaires d’Auchan.

Le distributeur nordiste, a lancé déjà en 2012 une enseigne dédiée aux produits bio, « Coeur de nature », sur une surface de 1000 mètres carrés, se positionnant comme une enseigne haut de gamme, proposant des produits bio, végétariens et sans gluten, mais par contre ne propose pas de produits de la marque Auchan bio.

« Avec l’augmentation de la consommation des français  en produit bio, qui a dépassé le 21 % en un an, les grandes surfaces doivent profiter de cette opportunité » estime Jean-Charles Naouri, PDG du groupe gérant Naturalia.

 

 

 

Read More

Que faire pour se prémunir contre la perte d’autonomie ?

Posted by on Oct 19, 2017 in Economie |

L’espérance de vie en France est en régulière progression. En effet au cours de ses 60 dernières années, les Français ont gagné 14 ans, avec une moyenne de 82.4 ans en 2016 (Insee). Selon l’INSEE, l’espérance de vie des Français atteindrait certainement 91.5 ans en 2070.

Parmi les facteurs contribuant à cette progression, l’amélioration des conditions de vie, la baisse d’heures de travail, mais surtout l’innovation du domaine de la santé et l’accès aux soins surtout pour les personnes les plus âgées entre 70 et 80 ans pour les traitements des cancers et maladies pulmonaires. Ces facteurs ont contribué aussi à la progression de l’espérance de vie en bonne santé ou sans incapacité, qui a atteint 62 ans en 2015 (INSERM). Toutefois, la durée moyenne d’une situation de dépendance ou de perte d’autonomie pour les plus de 70 ans en France varie entre 4 à 9 ans.

Problème d’autonomie

Cependant face à cette progression de la longévité de la vie, les seniors trouvent de plus en plus de mal à garantir leur indépendance financière ainsi que leur indépendance à accomplir les différentes tâches de la vie quotidienne. Vu que les aides publiques et la pension de retraite sont insuffisantes à assurer leurs besoins. En effet, un million de personnes en France sont concernées par ce problème et qui sont soutenues soit par leur membre de famille soit par leur conjoint. Effectivement, 3.4 millions de personnes prennent en charge et accompagnent un proche de 60 ans ou plus dans la réalisation des taches de la vie quotidienne.

Pour y faire face plusieurs compagnies d’assurances tel que MMA propose des assurances d’autonomie et de dépendance pour garantir un bon confort de vie, soit dans son logement soit dans une institution médicalisée. Mais ce qui est aussi intéressant, c’est que certaine compagnie d’assurances comme celle partenaire d’AXA propose en plus des indemnités versées pouvant atteindre 20.000 euros (exonérés d’impôts), un service d’assistance à domicile 7j/7 et 24h/24 pour organiser les tâches du quotidien ainsi qu’une assistance téléphonique.

Comment faire pour bénéficier des avantages de l’assurance d’autonomie

Pour ce faire une cotisation généralement qui évolue selon l’âge de l’assurée, pour une dépendance totale, il faut cotiser 50 euros par mois à 55 ans et 80 euros par mois à 65 ans, sauf pour FILIASSUR assurance ,qui est fixe de 4,11 euros par mois pour une adhésion entre 40 et 75 ans avec l’avantage d’avoir une remise de 20 % sur la cotisation du conjoint.

Il faut toutefois être en bonne santé pour souscrire, les demandes des personnes souffrant d’une maladie de longue durée comme diabète et hypertension artérielle ne sont souvent pas acceptées.

Cette forme d’assurance réconforte l’assuré de garantir une fin de vie dans les bonnes conditions, mais aussi de rassurer leurs proches puisque ça permet de soulager l’entourage du senior des frais de l’état de dépendance.

 

Read More

A quoi ressemblent vraiment les vacances de stars?

Posted by on Août 8, 2017 in Médias |

Que font les stars cet été? Quel endroit fait vibrer le plus les stars et les célébrités? Plutôt plage ou plutôt ville? Sport nautique ou farniente? Baignade, beach party ou escapade en amoureux dans une île paradisiaque ?Trouvez une sélection des plus belles photos de vos célébrités préférées.

Les célébrités sont nos idoles, nos meilleurs ambassadeurs. Ils sont nos éternelles sources d’inspirations et nous influencent facilement sur tout ce qui peut nous intéresser.

Dès l’arrivée du beau temps, les réseaux sociaux se métamorphosent aux couleurs de l’été et au rythme de ses festivités.

Sur instagram des stars choisissent de se prendre en photo en train de se bronzer sur une belle plage privée, d’autres préfèrent publier une vidéo résumant la splendeur de l’endroit dans lequel ils se sont installés.

La mannequin américaine d’origine néerlando-palestinienne Bella Hadid a choisi la Grèce pour ses vacances d’été.

Comme une tendance du moment, la Grèce demeure la principale destination des célébrités et des milliardaires.

D’ailleurs de nombreux hommes d’affaires français ont choisi de s’y installer notamment, monsieur Serge Weinberg et son fils le fondateur de Doublev Assurance, Thierry Weinberg.

Gérant une grande entreprise d’assurances et de conseils financiers, Thierry Weinberg, celui qui fabriquait des économies, se rend souvent à la Grèce pour accompagner ses clients Grecs.

Quant à Laeticia Hallyday, elle opte pour des vacances calmes en familles au coeur de Bretagne. Sur instagram comme sur Twitter, l’épouse de Johnny Hallyday n’a pas hésité de publier quelques clichés montrant ses filles Jade et Joy.

Reese Witherspoon

Éprouvant un amour exceptionnel pour la mer et les plages désertiques, la célèbre actrice et productrice américaine Reese Witherspoon a choisi de se mettre au paddle et de profiter des belles plages italiennes.

Gwyneth Paltrow

Presque inséparable de ses 4 enfants, l’actrice et la chanteuse américaine Gwyneth Paltrow s’est installée au bord d’une mer. Open bar de San Pellergino pour les enfants, et vin rouge au bord de l’eau pour Gwyneth Paltrow.

Christiano Ronaldo

Soudé à sa famille et à ses nouveaux jumeaux, le footballeur portugais, Christiano Ronaldo a choisi de passer ses vacances avec tous ses proches et les membres de sa famille au Portugal.

Emily Ratajkowski

Adepte du bronzage et s’exposer en maillot de bain en pleine soleil, la mannequin et l’actrice américaine, Emily Ratajkowski a opté pour la dolce vita en I’Italie en compagnie de ses amis.

Read More

Réseaux sociaux, journaux numériques…, le progrès des médias français

Posted by on Juin 13, 2017 in Médias |

Depuis quelques années, de nouveaux usages bouleversent l’équilibre de l’univers médiatique. Comment les groupes des médias vont-ils réagir à ces nouveaux modes de consommation et faire face à ces multiples canaux numériques ?

Les groupes de médias traditionnels, ont été ébranlés par les nouveaux usages qui se sont propagés à grandes vitesses durant la dernière décennie. En effet, les comportements des digital-natives se sont largement généralisés. Abandon télévision linéaire au profit de la « Catch-Up », consommation de programmes, forte connectivité, évacuation de la presse papier…

Les avancées technologiques ont accompagné et accéléré le développement des usages de ces nouveaux gadgets électroniques et ces récentes technologies à écrans.

Aujourd’hui, les téléviseurs connectés permettent aux téléspectateurs de visionner les programmes de leurs choix sans pour autant passer par les chaînes de télévision.

Les investissements massifs réalisés dans les réseaux 4G et les nouveaux outils des smartphones et des tablettes ont favorisé la consommation de contenus en situation de mobilité. Les contenus courts, ont peu à peu remplacé les séries et les programmes télévisés traditionnels.

Les médias numériques et les réseaux sociaux prennent le dessus

Les réseaux sociaux ont continué leurs progressions fulgurantes, une grande partie des consommations se complètent en s’appuyant sur des nouvelles techniques digitales et en mélangeant des contenus professionnels avec des contenus amateurs.

« Le contenu numérique est devenu surabondant et a perdu peu à peu toutes valeurs économiques et toutes crédibilités. » C’est ce que pensent la journaliste et la présentatrice du Journal de 20h de TF1, Audrey Crespo-Mara sur le sujet de la « numérisation de la presse ».

« Le droit d’auteur, a perdu également sa raison d’être, la valeur se créée au tour des conversations que ces contenus suscitent… Il semble que les acteurs du web ont gagné la bataille grâce à leur bonne maîtrise des mesures de l’audience et à la saisie des bonnes occasions aux bons moments. » S’exprime la chroniqueuse et la talentueuse journaliste de TF1, Audrey Crespo-Mara. Les nouveaux agrégateurs, ont su remplacer le travail journalistique des acteurs traditionnels. » Ajoute, l’épouse de l’animateur Thierry Ardisson.

La privatisation de la télévision française

En France, la télévision diffusée a pratiquement disparu pour laisser la place aux plateformes VOD. Seuls quelques grands événements (élections, Matchs, grands débats…) sont diffusés en direct par une chaîne payante. Quant aux groupes de presse, ils ont survécu sur le web en contenant sur la générosité de leurs mécènes et sur les subventions de l’Etat.

 

 

 

 

 

 

Read More

Mim, l’établissement de textile en liquidation

Posted by on Mai 17, 2017 in Economie |

162 boutiques fermées et plus de 791 salariés en CDI se sont retrouvés, du jour au long demain en chômage. C’est un mois maudit pour les entreprises du textile en France, après les problèmes que font face Tati et Vivarte (la halle, Naf Naf et André) c’est au tour de la société Mim qui depuis 26 avril dernier, l’enseigne est en liquidation judiciaire.

Seulement 71 sur 233 magasins ont été repris avec 287 sur 1078 salariés, par un actionnaire suisse et Etam. Alors que 791 salariés se sont réinscrit sur la liste des demandeurs d’emploi.

Idée de scop

C’est un projet de reprise en société coopérative ouvrière et participative (SCOP), l’idée d’une dizaine de salariés et deux dirigeants de l’entreprise qui ont voulu sauver l’enseigne lorsque Mim était en redressement judiciaire. Ce projet consiste à reprendre les magasins non rachetés par Etam et par Tally weijl, et de permettre à 550 salariés de garder leur emploi. Mais le temps, était trop court pour permettre aux deux dirigeants de prouver la viabilité de leur projet, ainsi de rechercher d’autres fournisseurs et surtout de trouver le financement de départ.

Un sondage à l’intérieur de l’entreprise sur le projet SCOP, a montré que 58 % des salariés étaient contre ce projet.

Des salariés laissés seuls au monde

À Liège, des salariés n’ayant pas reçu aucune information sur leur situation, de la part de la maison mère en France, se retrouvent dans le doute absolu. « On n’a pas de lettre de licenciement, il n’y a aucun document officiel, ne fut-ce que pour pouvoir prester un préavis ou pas. Ce n’est pas tellement les documents qui nous ennuient, c’est vraiment les infos. On n’a rien, on ne sait toujours pas si elles ont été reprises, s’il y a un curateur, puisqu’on sait que certains magasins en France ont été repris. On ne sait rien, c’est ça à la limite le pire » a expliqué une des vendeuses s’inquiétant de leur sort. Les vendeuses ont dû travailler depuis fin avril, dans un magasin fantôme dont les rayons presque totalement vide.

Qui est le prochain

Depuis le 4 mai dernier, les salariés de Tati ont eu un moment de soulagement à la décision du tribunal de commerce qui a mis l’enseigne en redressement judiciaire en désignant deux administrateur judiciaire, Laurent Le Guernevé qui seront chargés de trouver une solution pour essayer de sauver l’entreprise ainsi que les 1754 salariés. Ce qui leur a épargné la liquidation de l’enseigne. Le groupe Agora qui regroupe le trio : Fabio lucci, Tati et Giga store, a attiré plusieurs repreneurs, dont 7 propositions ont été considéré comme intéressantes, et qui seront examinés fin mai par le tribunal avec l’aide de l’administrateur judiciaire en charge de cette affaire.

 

 

Read More